Archivé — Le gouvernement du Canada appuie nos chercheurs les plus prometteurs annonce des résultats des concours de subventions et de bourses de 2011 du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.


L'honorable Gary Goodyear, ministre d'État (Sciences et Technologie) (au centre) a annoncé plus de 411 millions de dollars sous forme de subventions et de bourses à plus de 3 800 chercheurs, ingénieurs et étudiants d'universités de toutes les régions du Canada. Les récipiendaires de l'Université de Brock ont participé à l'annonce. De gauche à droite : Sarah Tisi, Lindsey Short, Vincenzo Coia, Matt Horner, Rebecca MacPherson et Carly Barron.

L'honorable Gary Goodyear, ministre d'État (Sciences et Technologie) (au centre) a annoncé plus de 411 millions de dollars sous forme de subventions et de bourses à plus de 3 800 chercheurs, ingénieurs et étudiants d'universités de toutes les régions du Canada. Les récipiendaires de l'Université de Brock ont participé à l'annonce.

De gauche à droite : Sarah Tisi, Lindsey Short, Vincenzo Coia, Matt Horner, Rebecca MacPherson et Carly Barron.

Source : Bob Tymczyszyn

Le ministre d'État (Sciences et Technologie), l'honorable Gary Goodyear, a annoncé au début de l'été les résultats des concours de subventions et de bourses de 2011 du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Cet investissement dans les chercheurs les plus prometteurs du pays permettra au Canada de continuer à créer des emplois et à susciter la prospérité au moyen d'idées nouvelles et innovatrices.

« Il est important de récompenser l'ambition de ces chercheurs prometteurs et de les encourager à réaliser pleinement leurs projets, a affirmé le ministre d'État Goodyear. Les emplois seront nombreux et la prospérité régnera dans les pays qui pourront générer des idées nouvelles et innovatrices. En soutenant nos chercheurs les plus prometteurs, nous contribuerons à faire en sorte que le Canada demeure l'un de ces pays. »

Des programmes comme le Programme de subventions à la découverte offrent aux chercheurs la liberté et la souplesse de se pencher sur les axes de recherche les plus prometteurs au fur et à mesure qu'ils se présentent, et favorisent des démarches créatives et à la fine pointe de la technologie de même que la collaboration internationale.

Les travaux de recherche d'un professeur de l'Université Brock contribuent à l'étude de cas d'autisme

Lors de l'annonce, une professeure de psychologie de l'Université Brock, Catherine Mondloch, dont les travaux sur la perception faciale nous aident à comprendre comment les gens se reconnaissent entre eux, a reçu une subvention à la découverte et a été reconnue pour s'être taillé une place parmi les quelques récipiendaires des suppléments d'accélération à la découverte. En effet, seuls 123 candidats parmi 2 000 titulaires de subventions à la découverte recevront ces suppléments, en plus de leur subvention. Ces suppléments, d'une valeur de 120 000 $ sur trois ans, sont remis à des chercheurs de premier plan qui ont un fort potentiel de devenir des chefs de file mondiaux. La liste des récipiendaires des suppléments d'accélération à la découverte se trouve sur le site Web du CRSNG.

Mme Mondloch se servira de ses subventions pour embaucher un étudiant postdoctoral possédant une expertise dans le fonctionnement de caméras complexes 3D et 4D ainsi que des logiciels connexes qu'elle utilise dans son travail. Son groupe de recherche s'intéresse à la manière dont les enfants développent l'habileté de reconnaître les visages et à la façon dont cette habileté est influencée par l'expérience acquise avec différentes catégories de visages.

« Les résultats de ses travaux sont utilisés par des chercheurs du monde entier pour étudier des cas d'enfants autistes ou ayant des lésions cérébrales », a souligné le ministre d'État Goodyear.

Pour en savoir plus, visionnez l'entrevue avec Catherine Mondloch effectuée par Brock-TV — le réseau de télévision des étudiants de l'Université Brock (en anglais seulement).

L'engagement du gouvernement envers la recherche de calibre mondial

Le budget de 2011 précise l'engagement du gouvernement du Canada visant à affecter des ressources à l'appui de la recherche de pointe, de la création de centres de recherche de calibre mondial et de la promotion de la recherche dans les nouvelles technologies — une démarche qui à son tour générera des emplois et suscitera la prospérité pour la population canadienne.

Les chercheurs financés par le CRSNG rendent possibles les innovations de demain. Les professeurs financés par le CRSNG forment des étudiants et des boursiers postdoctoraux qui deviennent souvent des chefs de file du gouvernement, du milieu universitaire et de l'industrie. Ces personnes hautement formées profiteront d'une employabilité et d'un salaire au-dessus de la moyenne, et contribueront aux économies locale, provinciale/territoriale et nationale pour des années à venir. Par l'intermédiaire des subventions et des bourses du CRSNG de 2011, dont les récipiendaires ont été annoncés cet été, le gouvernement investira 411 millions de dollars sur cinq ans dans des travaux de recherche qui alimenteront l'innovation.

Partagez cette page

Pour faire connaître cette page, cliquez sur le réseau social de votre choix :
  • Plus

Aucun appui n'est accordé, soit de façon expresse ou tacite, à aucun produit ou service.