Pieter Toth : Changer le monde un jeune esprit à la fois

Année : 2018 – Province : Ontario

Transcription – Pieter Toth-Prix du Premier ministre 2018 pour l'excellence dans l'enseignement

[Écran noir s’estompant jusqu’à un gros plan d’un homme en situation d’entrevue sur un fond marbré. Musique de fond.]

[Légende : Pieter Toth, Dundas Valley Secondary School]

[Pieter parlant en situation d’entrevue alterne avec la voix hors champ accompagnée de vidéo et de photos, comme suit : Pieter s’adressant aux autres lauréates et lauréats, parlant au micro devant un écran ; Pieter assis par terre tenant une pancarte en carton qui dit « Près de la moitié du monde — plus de 3 milliards de personnes — vit avec moins de 2,50 $ » (traduction), avec un étudiant couché devant ; et Pieter souriant, les mains en forme de cœur.]

Pieter Toth : J’ai l’impression que la première chose qui contribue à l’apprentissage des élèves est l’engagement, donc la capacité d’établir un lien. Alors, l’engagement de trouver comment leur donner l’impression qu’ils font partie de quelque chose de plus qu’une personne assise dans une pièce et écoutant une autre personne debout dans une pièce. Ce que j’ai trouvé de plus important, en 25 ans, c’est ce qui amène les élèves dans une classe et leur donne envie de faire partie d’une classe, c’est qu’ils sentent qu’ils font une différence. Ainsi, ils peuvent faire une différence en rendant votre programme d’études réel, en rendant réels des projets que vous réalisez. J’ai trois questions sur le mur de chaque salle de classe où j’enseigne : Qu’est-ce que nous apprenons aujourd’hui ? Pourquoi l’apprenons-nous ? Et, quel lien est-ce que ça a avec nos vies ?

[Pieter parlant en situation d’entrevue alterne avec la voix hors champ accompagnée de photos, comme suit : Pieter debout dans le centre de ressources, avec des canapés et un tas de livres derrière ; et Pieter faisant des blagues entouré d’élèves à un pupitre, et d’autres travaillant aux ordinateurs à proximité et en arrière-plan.]

Pieter Toth : Je pense que si je pouvais créer l’espace parfait, ce serait un équilibre entre l’espace et la fonctionnalité. J’adorerais avoir des canapés et des chaises dans un coin. J’adorerais voir des postes informatiques dans un coin. J’adorerais voir une variété de technologies. C’est la partie physique, mais c’est la partie émotionnelle, c’est la partie intellectuelle qui est aussi importante, parce qu’ils doivent se sentir en sécurité. Une partie de ce que nous faisons, c’est que nous concevons la salle de classe, alors chaque fois que je donne ce cours, la salle de classe change. Nous faisons des recherches sur différents designs. Nous faisons des recherches sur la technologie, sur l’aspect qu’elle devrait avoir, et alors les élèves, dans leurs groupes, prennent la pièce que nous avons, ils la mesurent, et ils regardent tout ce qu’elle contient et ils se disent : “Comment pourrions-nous réaménager ça” pour répondre à leurs besoins ? Je pense que la technologie est l’une des clés de tout processus d’apprentissage. Et la raison en est que cela fait partie de la réalité du monde dans lequel nous vivons. La technologie est un outil, comme n’importe quoi d’autre. Elle peut être distrayante. Elle peut être destructrice ou constructive ; elle peut être un dispositif qui leur ouvre le monde entier.

[Transition vers voix hors champ avec un égoportrait de Pieter dans une salle de classe, avec des élèves derrière, certains regardant une caméra, d’autres pas au courant, travaillant à leurs pupitres. Retour en situation d’entrevue.]

Pieter Toth : L’un des dictons qui se trouvent sur mon mur, l’un des Toth-ismes, c’est que l’apprentissage commence là où Google s’arrête, de sorte que je me concentre moins sur ‘Voici tout un tas de faits’ et davantage sur ‘Comment appliquons-nous ces faits ? Comment pouvons-nous établir des liens à un niveau supérieur ?’ parce que nous n’avons pas à nous inquiéter autant, vous savez, de la façon dont nous obtenons ces informations qui sont les éléments constitutifs, parce qu’elles sont disponibles.

[Transition vers une vidéo de Pieter s’adressant aux autres lauréates et lauréats, suivie d’une photo de l’auditoire qui écoute, avec la voix hors champ, comme suit.]

Pieter Toth : Mon conseil le plus important pour les enseignants en formation initiale est l’approche de rétroaction à 360 degrés. Ils doivent donc se concentrer sur eux-mêmes en tant qu’apprenants et savoir qui ils sont en tant que personnes avant de pouvoir devenir le meilleur enseignant qu’ils peuvent être.

[Transition vers une photo de Pieter avec une tasse de café, levant le pouce. Retour en situation d’entrevue pour conclure.]

Pieter Toth : Ainsi, plus vous pouvez être transparent, plus vous pouvez être authentique en tant que personne, en tant qu’enseignant, plus vous serez efficace. Ce réseautage, ce mentorat — pour moi, c’est absolument essentiel pour déterminer qui vous êtes en tant que personne, qui vous êtes en tant qu’apprenant et qui vous êtes en tant qu’enseignant.

[Fondu au noir.]

[Changement de plan sur un écran blanc sur lequel apparaît le PCIM du gouvernement du Canada suivi du mot symbole ‘Canada’]

Lauréat d'un Certificat d'excellence

Pieter Toth

Dundas Valley Secondary School
310 Governor's Road
Dundas, ON L9H 5P8

Téléphone de l'école : 905-628-2203
Site Web de l'école : www.hwdsb.on.ca/dundasvalley (anglais)

 

Années et matières : Affaires et saine justice, 9e à 12e années

Pieter Toth branche la pensée des étudiants sur les attentes du programme. Il trouve également des moyens de lier ce qui se passe dans la classe à la vision qu'a l'école dune culture empathique du respect et de l'apprentissage dans la perspective des droits de la personne et des objectifs du développement durable de l'ONU.

Méthode d'enseignement

Pieter a le don de nouer des relations authentiques solides fondées sur la confiance et l'honnêteté. Il prend tous les jours le temps de nouer des liens avec ses étudiants pour qu'ils se sentent valorisés, les encourage à prendre des risques et à approfondir leur pensée et leur apprentissage afin d'améliorer le monde pour tous.

Dans la classe

  • Il pousse les étudiants à travailler à l'extérieur de leur zone de confort : pour chaque projet, les étudiants présentent leur travail différemment (avec une chanson ou en convainquant un expert de le présenter pour eux); Pieter « congédie » les gens de leur groupe et les transfère dans un autre pour qu'ils apprennent à s'adapter au changement d'équipe de projet
  • Il leur offre des occasions de se mettre dans la peau des autres : une nuit à la belle étoile a amené les étudiants dans la rue pendant une journée, sans technologies, nourriture ou eau; la générosité qu'ils ont constatée les a tellement inspirés qu'ils sont ensuite sortis d'eux-mêmes pour donner nourriture et boisson à des sans-abris
  • Il élimine le statut social dans ses classes, il forme les étudiants à accepter leurs pairs et à être positifs à leur égard pour les rendre ensuite capables d'en faire autant pour eux-mêmes
  • Il favorise les occasions de contacts et de réseautage communautaires pour que les étudiants comprennent comment travailler avec les autres pour s'affirmer

Réalisations exceptionnelles

  • Les étudiants organisent et dirigent des événements communautaires et caritatifs qui attirent des milliers de personnes
  • Il accompagne les étudiants pour qu'ils deviennent élèves conseillers auprès du conseil scolaire et s'inscrivent à l'Association des élèves conseillers et conseillères de l'Ontario pour faire entendre leur voix dans les discussions sur l'éducation au palier provincial
  • Il a joué un rôle-clé dans la création d'un réseau d'acquisition des connaissances et d'innovation pour les enseignants du niveau secondaire, les présentations d'étudiants y prenant une bonne place

Commentaires élogieux

« Pieter provoque une réaction en chaîne d'expériences d'apprentissage pures presque incroyables dans chacune de ses classes et, à cause de son influence sur de si nombreux jeunes esprits, il est un des esprits qui changeront le monde pour ce qu'il mérite d'être. »

Étudiant et auteur de la candidature
Date de modification :