Rebecca DiLeo : Conquérir le cœur [heArt] et l'esprit d'un corps étudiant diversifié

Année : 2018 – Province : Ontario

Transcription – Rebecca DiLeo-Prix du Premier ministre 2018 pour l'excellence dans l'enseignement

[Écran noir s’estompant jusqu’à un gros plan d’une femme en situation d’entrevue sur un fond marbré. Musique de fond.]

[Légende : Rebecca DiLeo, Central Toronto Academy]

[Rebecca parle en situation d’entrevue, en alternance avec la voix hors champ accompagnée de photos, comme suit : Rebecca et une douzaine d’élèves posent en tenue de fantaisie, tenant un cadre et divers accessoires sur des bâtons, comme de grandes lèvres rouges et des moustaches ; des élèves en jupes aux couleurs vives et t-shirts  « Choose Love » à l’extérieur de l’école dans le cadre des célébrations de la Fierté ; des élèves regardant un danseur ; et des élèves peignant une pancarte à l’aide de peinture aérosol.]

Rebecca DiLeo : Le facteur numéro un qui contribue à l’apprentissage des élèves serait sans aucun doute l’art de la collaboration. Il s’agirait d’élèves se réunissant, d’enseignants collaborant avec les élèves, et d’élèves et d’enseignants collaborant avec des professionnels de la communauté. Donc, je suggérerais vraiment de puiser dans cette communauté, de réunir les élèves, de les faire travailler ensemble, de créer cette énergie, de créer cette synergie. Cela mène vraiment à un résultat final beaucoup plus fort et plus percutant.

[Rebecca parle en situation d’entrevue, en alternance avec la voix hors champ accompagnée de photos, comme suit : un groupe d’élèves et d’enseignants simulant qu’ils chantent autour d’un feu de camp ; un grand groupe d’élèves rassemblés devant une murale ; Rebecca dans un studio de danse avec trois élèves sautant haut derrière elle, photographiés dans le miroir ; et à l’extérieur de la Central Toronto Academy.]

Rebecca DiLeo : J’ai l’impression qu’à la Central Toronto Academy, nous créons essentiellement cet espace parfait, ensemble, en collaboration, en tant qu’équipe d’enseignants et d’élèves. Les élèves sont très investis dans la transformation de l’espace à l’intérieur de notre bâtiment — littéralement, physiquement et de façon inspirée. À la Central Toronto Academy, nous n’aimons pas qualifier les salles de classe de salles de classe. Nous appelons les espaces des studios, de sorte que les élèves entrent dans l’état d’esprit qu’ils sont dans un environnement de travail réel, parce qu’ils le sont. Nous rendons tous nos espaces très, très invitants — pour les élèves et nos partenaires communautaires, les parents qui y entrent. Tout le monde est, comme, “Wow ! C’est une école secondaire ? Ce n’est plus comme mon expérience typique d’une école secondaire.” Ainsi, les espaces évoluent et se transforment constamment, en fonction des besoins et des intérêts des élèves et de ce qu’ils veulent. Et ils gèrent les espaces et ils sont très pratiques.

[Transition vers Rebecca qui fait une présentation devant les autres lauréates et lauréats, debout au micro, avec une élève au podium, en arrière-plan.]

Rebecca DiLeo : La technologie a eu un impact si positif sur mes élèves à notre école parce que nous sommes très au fait des médias sociaux.

[Retour sur Rebecca qui parle en situation d’entrevue, puis une alternance sur la voix hors-champ accompagnée d’une vidéo de Rebecca et de ses élèves faisant une présentation aux lauréates et lauréats, ainsi que des photos, comme suit : Rebecca et un élève dans une rue de la ville qui s’installent pour une photo ; et Rebecca et un groupe d’élèves qui vendent leurs vêtements de marque sous une tente jaune dans la rue.]

Rebecca DiLeo : Essayez de faire entrer les médias sociaux dans la salle de classe chaque fois que cela est possible. C’est un excellent outil de communication. La technologie doit vraiment faire partie du récit et du langage de tous les jours dans la salle de classe lorsqu’il s’agit d’utiliser de l’équipement numérique, éventuellement pour la réalisation de films ou de photographies. Au sein de la classe de graphisme, les élèves retirent leurs dessins de leurs carnets de croquis. Ils les téléchargent sur l’ordinateur. Ils peuvent les ajuster dans certaines applications, dans Adobe, dans la programmation de logiciels professionnels de l’industrie, et ensuite ils peuvent les extraire de l’ordinateur et les mettre sur des produits. L’image que vous présentez en ligne doit également être l’image que vous présentez dans la vie réelle.

[Retour sur Rebecca qui parle en situation d’entrevue, puis une alternance sur la voix hors champ accompagnée d’une vidéo de Rebecca et de ses élèves s’adressant aux lauréates et lauréats devant un écran, et photo d’une fille de dos, les bras dans les airs, devant l’école.]

Rebecca DiLeo : Mon plus grand conseil pour les enseignants en formation initiale est de vraiment trouver votre créneau au sein de l’école. Reconnaissez vos passions et trouvez le moyen de naviguer dans les lignes directrices du programme d’études, de naviguer dans le système et de concrétiser vos passions. Plus un enseignant est enthousiaste au sujet d’un projet, ça se transfèrera à l’environnement d’apprentissage de l’élève.

[Fondu au noir.]

[Changement de plan sur un écran blanc sur lequel apparaît le PCIM du gouvernement du Canada suivi du mot symbole « Canada »]

Lauréate d'un Certificat d'excellence

Rebecca DiLeo

Central Toronto Academy
570 Shaw Street
Toronto, ON M6G 3L6

Téléphone de l'école : 416-393-0030
Site Web de l'école : http://schools.tdsb.on.ca/centraltorontoacademy/ (anglais)
Twitter : @BeckieDiLeo (anglais)

Années et matières :  Tour d'honneur, arts visuels, photographie, médias numériques et théâtre, 9e à 12e années

Rebecca DiLeo faisait partie d'une petite équipe qui a transformé et revitalisé une école du centre-ville sur le point de fermer ses portes. Elle a relevé tous les défis qui viennent avec l'enseignement d'un groupe très diversifié d'étudiants de plusieurs pays, cultures et milieux socioéconomiques avec enthousiasme et créativité.

Méthode d'enseignement

Ce n'est pas pour rien que le département des arts de Rebecca s'appelle « HeArts Department » : les étudiants pensent, font et agissent avec leur cœur et leur esprit. Elle enseigne aux jeunes gens le respect et la conscience de l'environnement tout en offrant des occasions d'exprimer leur créativité et d'explorer une carrière dans les arts.

Dans la classe

  • Elle insiste sur la collaboration avec des professionnels dans les domaines des arts, de la musique, du design, de la mode, de la technologie et de l'entrepreneuriat : les étudiants acquièrent non seulement des aptitudes à la créativité, mais aussi à faire des arts une carrière, allant même jusqu'à une compétition de style Dragon's Den [Dans l'œil du dragon] pour faire produire leurs modèles vestimentaires
  • Elle encourage les étudiants à « bien faire » sur les médias sociaux et à les utiliser comme des outils de communication et de partage de l'information : les étudiants ouvrent un compte pour afficher des œuvres d'art, se faire entendre et monter un portfolio en ligne; ils élaborent un contenu sur les médias sociaux pour des entreprises et des causes sociales
  • Elle sort les étudiants dans la collectivité pour apprendre des professionnels et réseauter avec eux, dans les galeries d'art, les présentations de modes et l'école d'Art et de Design, pour les aider à ouvrir la voie après le secondaire
  • Tous les projets lui servent à inculquer les concepts de l'inclusion et de la justice sociale : des étudiants musulmans ont travaillé sur une ligne de hidjabs et d'abayas; les étudiants créent des t-shirts avec des slogans sur l'intimidation et le respect, et participent au Défilé de la fierté; les campagnes de collecte de fonds pour soutenir les groupes communautaires font partie de la vie étudiante

Réalisations exceptionnelles

  • Les étudiants ont leur propre ligne de produits (sac à dos, espadrilles, housse de téléphone et vêtements) qu'ils créent et vendent en ligne et dans les boutiques éphémères; les fonds reviennent à l'école pour soutenir les programmes d'arts
  • Ils ont conçu le nouveau logo de l'école, transformé toute la moitié avant de l'édifice en galerie d'art, créé un nouvel espace théâtral BlackBox Theatre [théâtre de la Boîte noire] et plusieurs espaces à studios d'artiste, et ont demandé à des tagueurs locaux et à des étudiants des arts visuels de décorer toute l'école
  • Elle a collaboré avec des professeurs d'administration des affaires pour lancer le programme Business for the Arts pour offrir aux étudiants des aptitudes à devenir des entrepreneurs qui peuvent lancer avec succès des entreprises en arts et en mode; elle a également lancé un nouveau programme Arts et culture autochtones
  • Elle a été nommée Enseignante de l'année 2017 du Toronto Star et Éducatrice en art canadienne de l'année

Commentaires élogieux

« Je vous remercie beaucoup d'être une enseignante aussi dynamique! Vous avez toujours été un soutien si fantastique pour moi, lorsque j'en ai eu besoin et même quand je pense ne pas en avoir besoin. Merci d'être vous-même. »

Un étudiant
Date de modification :